• Les semis que nous avons fait le 24 février dernier n'ont pas encore donné grand chose...

    En fait, nous avons fait deux petites erreurs : nous avons utilisé du compost venant du composteur de quartier, dans lequel se trouvait d'autres graines qui ont germé ; et avec l'entonnoir en papier, nous avons remis trop de mélange au dessus de chaque graine.

    Résultat : des tomates "sauvages" et d'autres graines ont poussé dans les œufs où nous avions semé des laitues, et à part une seule tomate cerise jaune, rien d'autre de ce que nous avons semé n'a poussé !

    17 mars : derniers semis d'hiver

     

    Pour bien réussir ses semis, il y a plusieurs règles importantes à respecter, dont ces deux-là : utiliser du terreau spécial semis, qui est garanti sans graine et sans parasite ; recouvrir la graine semée d'une épaisseur équivalente à la taille de la graine.

    Du coup, nous avons refait des semis en ce dimanche après-midi, en respectant bien ces règles. Dans 11 œufs, nous avons semé 3 graines de tomates Saint Pierre, 4 graines de tomates cerise jaune, et 4 laitues reine de mai (nous avons cassé un œuf lors du remplissage !)

    Et cette fois ci, dans une boîte d’œuf, sans œuf, nous avons également semé une dizaine de graines de laitue batavia, que nous laisserons dehors, tandis que nous rentrerons au chaud les tomates et les laitues reine de mai.

    17 mars : derniers semis d'hiver


    votre commentaire
  • En ce dimanche de février où la température sur notre balcon a dépassé les 20 degrés, nous avons pris du plaisir à faire les semis d'hiver : tomates et laitues.

    Nous avons décidé de faire une expérience pour ces semis : depuis quelque temps lorsque nous avons cuisiné des œufs, nous les avons brisé de façon à ne casser que la partie supérieure et nous avons percé un petit trou en dessous, qui servira de drainage. Ainsi, après lavage, nous avons obtenu des petits pots biodégradables !

    24 février : une journée presque printanière

    A l'aide d'un entonnoir en papier, nous avons rempli ces petits pots au 2/3 d'un mélange de terre et de compost. Nous avons ensuite disposé une petite graine dans chaque pot, et nous avons remis encore du mélange terre/compost sur le dessus. Afin de ne pas abîmer les coquilles fragiles, nous les avons placées dans une boîte ... ... d'œufs évidemment !

    D'après certains sites que nous avons consultés, nombreux sont les avantages des coquilles d'œufs utilisées  comme petits pots de semis :

    • les coquilles sont biodégradables et fournissent de la nourriture au plantes (calcium et autres sels minéraux)
    • les coquilles sont gratuites et les réutiliser entre dans une démarche de zéro déchet
    • lors du repiquage des plants en pots plus grands ou en pleine terre, il suffit d'écraser la coquille pour que les racines puissent passer, et comme la racine reste dans la terre, elle ne subit pas le traumatisme du passage à l'air libre !
    • semer dans des coquilles d’œufs est une activité ludique que l'on peut facilement faire avec des enfants. D'ailleurs notre fils a très bien participé aujourd'hui !

    Nous avons semé 6 graines de laitue Reine de mai, 3 graines de tomates cerise poire jaune et 3 graines de tomates Saint Pierre. Pour bien repérer les différents semis dans les coquilles, notre fils a écrit au feutre les lettre L pour les laitues, TR et TJ respectivement pour les tomates rouge Saint Pierre et pour les tomates cerise jaune.

    24 février : une journée presque printanière

    Nous referons d'autres semis du même type dans les prochaine semaines.

     


    1 commentaire
  • Très peu d'activités sur notre balcon depuis la mi-septembre...

    Comme prévu, nous avons poursuivi la récolte de tomates cerises, de fraises et de haricots, mais aussi quelques petits pois et une dizaine de feuilles de salade :

    Fin août, nous avons acheté au marché des petits pois frais, et parmi eux, se trouvaient des petits pois germés que nous avons semés dans une jardinière. Un mois et demi après, nous avons pu récolter une dizaine de petits pois !

    14 décembre : le bilan de l'automne

    En juin dernier, nous avions semé des laitues dans une demi jardinière. Pendant très longtemps, rien n'a poussé, puis courant septembre, quelques feuilles sont sorties !

     

    14 décembre : le bilan de l'automne

    Courant novembre, nous avons supprimé les plants de tomates cerises qui ne poussaient plus, et même qui commençaient à être mangés par des chenilles vertes. Cependant, nous avons gardé un plant qui avait des gourmands en bas de la tige principale. Nous souhaitons faire une expérience... voyons voir si ce plant passera l'hiver et se remettra à pousser au printemps...

    Fin novembre, nous avons remis en jardinière les bulbes de narcisses de l'année dernière.

    Avec le froid du mois de décembre, nous avons mis sous abri (un drap par dessus une structure en bois), toutes les plantes qui craignent les gelées hivernales, à savoir les géraniums et le pied de tomates. Espérons qu'elles passeront l'hiver sans encombre !

     

     


    votre commentaire
  • Nous n'avons pas pris le temps d'écrire un article à chaque fois que nous avons récolté des tomates cerises ou des fraises... car nous avons fait des récoltes très régulièrement pendant ces deux mois d'été.

    Nous sommes partis quelques jours en vacances, c'est pourquoi nous avions au préalable installé des systèmes d'arrosage individuels goutte à goutte pour les tomates, les fraises et les haricots.

    12 septembre : les récoltes de l'été

    Voici quelques images de nos récoltes :

    12 septembre : les récoltes de l'été 

     

     

    12 septembre : les récoltes de l'été

     

     

    12 septembre : les récoltes de l'été

     La première fraise, le 30 juin

     

     D'autres fraises, le 8 juillet

     

     Les premières tomates cerises,
    le 27 juillet

     

     

    12 septembre : les récoltes de l'été

     

    12 septembre : les récoltes de l'été

     

    12 septembre : les récoltes de l'été

     Tomates cerises, le 29 juillet  Tomates et fraise, le 21 août Haricots borlottis, le 9 septembre

     

    Cliquer sur les photos pour les agrandir

     

    Déjà que nous n'avions que des feuilles de radis (et donc pas de radis), début juillet, nous avons surpris en flagrant délit une vingtaine de chenilles vertes se délecter des feuilles de radis :

    12 septembre : les récoltes de l'été

    D'autres récoltes s'annoncent encore dans le courant du mois de septembre, car à la fois sur les plants de tomates, de fraises et de haricots se trouvent des fruits encore verts, et même encore des fleurs...


    votre commentaire
  • En cette veille d'été, nous nous occupons de notre balcon, en semant à nouveau des radis et du persil.

    Il est aussi temps de mettre en place un tuteur pour les haricots borlottis, semés le 3 juin, et dont les tiges font déjà presque 20 cm !

    20 juin : les fruits sont verts !

     

    Les futures récoltes de tomates cerises et de fraises s'annoncent bien, avec des fruits encore verts qui commencent déjà à grossir.

    20 juin : les fruits sont verts !

      

    20 juin : les fruits sont verts !

     cliquer sur les photos pour les agrandir


    votre commentaire